Logo Ecole Superieure specialisee

mercredi 20 mai 2015

Le conseil à la clientèle est l’une des prestations les plus directes de l’activité bancaire. La discussion avec les clients exige un haut niveau de compétences de la part des conseillers. AKAD Banking+Finance en a bien conscience et propose donc un nouveau certificat de conseiller/conseillère clientèle bancaire, qui vous est présenté dans cette édition de Scorecard. La dernière édition était consacrée aux études menées en parallèle à l’Ecole Supérieure.

AKAD Banking+Finance, Scorecard 3


Une bonne gestion des relations avec les clients requiert un haut niveau de compétences techniques et sociales. Les exigences vis-à-vis du conseil à la clientèle sont de plus en plus élevées: non seulement en raison d’attentes accrues de la part des clients, mais aussi à cause des évolutions continues que connaît le secteur bancaire et financier. Ce dernier facteur en particulier entraîne une obsolescence rapide des connaissances. «La demi-vie des connaissances, c’est-à-dire la durée pendant laquelle ce que l’on a appris est utilisable dans la pratique professionnelle, est désormais beaucoup plus courte», explique le directeur Daniel Amstutz.

Investir dans le savoir
Les clients des banques ont aujourd’hui des difficultés à atteindre un retour sur investissement élevé. Il est donc d’autant plus important qu’ils puissent se fier à des conseillers compétents étant au fait des dernières évolutions du secteur. Autrement dit, il faut régulièrement rafraîchir ses connaissances. Comme le disait déjà Benjamin Franklin, on gagne toujours à investir dans le savoir.

Le certificat, label de qualité
Le prestataire de formation AKAD Banking+Finance, présent dans toute la Suisse, est un partenaire compétent disposant déjà des contenus didactiques nécessaires pour préparer les conseillères et conseillers aux examens du certificat dans les trois langues nationales. Le certificat de conseiller clientèle bancaire peut être acquis dans les domaines du retailbanking, de la gestion de fortune et de la clientèle entreprises et institutionnelle. Il est remis par la Swiss Association for Quality (SAQ), un organisme de certification de personnes neutre et indépendant créé il y a presque 20 ans et accrédité par l’autorité officielle de haute surveillance, le Service d’accréditation suisse (SAS). Dans le cas présent, l’accréditation implique l’harmonisation de tous les processus selon une même norme, en l’occurrence ISO 17024:2012.

L’indépendance et la neutralité sont garanties par le fait que la SAQ ne propose pas elle-même de formations préparatoires. Le certificat s’obtient à l’issue d’un examen écrit et d’un examen oral, tous deux fondés sur une liste de thèmes d’apprentissage donnés. La Kalaidos Fachhochschule Schweiz a reçu de l’organisme de certification le mandat nécessaire pour organiser les examens. L’épreuve orale se déroule devant un jury d’évaluation constitué d’experts indépendants mandatés par l’organisme de certification.

Que ce soit auprès de leur clientèle ou sur le marché du travail, les conseillers bancaires peuvent ainsi démontrer qu’ils sont parfaitement à jour dans leur domaine – et qu’ils le restent, car le certificat doit être renouvelé tous les trois ans. Stefan Aegerter, responsable de la certification des personnes chez SAQ, résume l’importance de ce label de qualité: «Le certificat selon la norme ISO 17024 est la preuve de conformité par excellence. Etant liée à l’accréditation étatique de la Confédération, elle correspond aux plus hauts standards professionnels existants.»

Demande de prise en compte du cursus de l’ESBF pour abréger la procédure
Puisque le contenu des examens de certification se fonde sur le matériel didactique de l’ESBF, les anciens étudiants de l’ESBF qui souhaitent obtenir ce certificat pourraient à l’avenir bénéficier d’une procédure raccourcie dans un délai de trois ans à compter de la date d’obtention de leur diplôme.

Une prise en compte du cursus et quelques modifications dans le programme suivi à l’ESBF permettraient aux étudiants commençant les cours en 2015 de bénéficier déjà d’un avantage. S’ils remplissent les critères d’accès à la certification, au bout de trois semestres d’études ils pourraient présenter l’épreuve écrite du certificat en retail banking. Cette possibilité de procédure abrégée est actuellement examinée par l’organisme de certification.

Pour plus d’informations...

 

Autor: Daniel AmstutzZur Person
Daniel Amstutz est directeur d’AKAD Banking+Finance depuis quatre ans. Il a auparavant travaillé dans la finance, où il a exercé diverses fonctions dans les domaines du conseil à la clientèle et du Middle Office. Parmi ses anciens employeurs figurent une grande banque, une banque régionale et une banque cantonale.  

 

 

 

Les précédents numéros de Scorecard – AKAD Banking & Finance sont disponibles ici.




News AKAD Banking+FinanceS'abonner à RSS-Feed